dimanche 28 octobre 2012

Nouveau concours !

Allez hop, inutile d'attendre la fin du concours pour "Boubouh !" pour lancer celui-ci !

Il y a donc un exemplaire de notre album "La vérité sort toujours de la bouche des enfants" à gagner.

Pour jouer, partagez et racontez-moi l'un de vos gros mensonges d'enfance ;))



43 commentaires:

  1. Oh là,là, mais les gros mensonges c'est top secret normalement! ^^ En plus, petite, je ne me souviens pas avoir menti... Il m'en revient un, petit et assez classique je pense : faire semblant d'avoir mal au ventre pour pas aller en sport ^^ (collège)
    Pourvu que "le sort me soit favorable!" :D

    RépondreSupprimer
  2. Euuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh... Je me rappelle pas d'avoir menti enfant, j'étais tellement timide, c'était vraiment pas dans mon tempérament. Faut dire que mes souvenirs sont pas mal flous. C'est plutôt à l'adolescence que j'ai menti pour aller au ciné au lieu d'aller en cours :P

    RépondreSupprimer
  3. Ben c'est pareil petite j'étais un ange ;) (et voilà je mens encore :) !!!!!)
    J'accusais souvent mon petit frère des bêtises que je faisais...
    Bravo et merci pour le concours !

    RépondreSupprimer
  4. Tu nous colles là! C'est vrai que pareillement je n'étais pas mensonge mais plutôt cachoteries : ne pas dire ce n'est pas mentir.
    Ah si peut-être : "J'ai mal à la gorge" exprès pour avoir une cuillère de succulents granules (qui pétillaient dans la gorge)que l'on donnait aux enfants pour soigner. Que c'était bon! Dommage que cela n'existe plus.

    RépondreSupprimer
  5. Alors je joue.... Vers 3ans, lorsque ma mere me dit "c'est pas toi qui a fait cette betise? Ce n'est quand meme pas ta poupee?" et que je lui reponds, sauvee, "si c'est ma poupee"

    RépondreSupprimer
  6. Hummmm alors...
    Celui qui me revient en tête, et qui était trop énorme pour être gobé...
    Une copine venait jouer à la maison, et ce jour là sa mère lui avait collé une affreuse robe à frou-frou (savez le truc moche cul-cul des années 90...). On avait interdiction d'aller jouer dehors, rapport à cette fameuse robe. Bien sûr, une interdiction sert à être bravée... Nous voilà donc dehors, à crapahuter sur une barrière, jusqu'au moment ou "chhrrrak", le robe se déchire...
    Le soir : "mais? comment t'as fait ça?!?!? qu'est-ce que vous avez fait encore?!?"
    Moi : "ben y avait un clou dans les escaliers, la robe s'est prise dedans, je sais pas..."
    Poinpoinpoin... Quoi? Je voulais sauver ma cop!

    RépondreSupprimer
  7. je le veux !!
    moi j'avais essayé de faire croire à mes parents que mon petit frère s'était perdu pour ne pas avouer que je l'avais enfermé dans les toilettes :)
    L.

    RépondreSupprimer
  8. Bravo Ingrid !!!
    Alors mon plus gros mensonge avait été de raconter à la maitresse que ma mère n'avait pas eu le temps de finir la signature de mon cahier, en fait j'avais tenté d'imiter sa signature ... et je n'avais que 7 ans !!! Résultat des courses punie par la maitresse et grondé par ma mère :(

    RépondreSupprimer
  9. Un régal tous ces mensonges :)
    Juste pour le fun, je dévoile le mien:
    J'avais croqué dans la plaquette de chocolat, y avait laissé une belle trace de dents et l'avais remise en place. Ni vu, ni connu, j't'embrouille!
    La bêtise découverte par les parents, j'ai bien évidement accusé ma soeur! Normale :)
    Malheureusement la petite souris étant passée par là, ma marque édentée n'accusait que moi ^^

    Cee Cee la gourmande :)

    RépondreSupprimer
  10. ah qu'il me tente...
    un mensonge de mon enfance... dire à ma petite soeur que nous avions une autre soeur plus grande (une soeur de coeur en vérité mais elle ne l'a pas compris comme ça ;-))

    RépondreSupprimer
  11. Moi aussi je joue!!!! :)
    Alors voyons voir. Une fois, ma famille et moi étions invités chez une amie de ma mère, piètre cuisinière de son état. Elle avait fais un clafoutis pour la première fois, ou du moins une espèce de truc dégueux qu'elle avait baptisé clafoutis. J'ai croqué un bout, et caché le reste dans un mouchoir que j'ai mis dans ma poche, et j'ai assuré que c'était délicieux et que je m'étais régalé lol!

    RépondreSupprimer
  12. Oui oui ! Je joue encore ! La couverture m'intrigue énormément en plus.

    Je ne sais pas trop si on peut qualifier ça de mensonge mais un souvenir amusant me revient :

    Petite, je n'étais pas très douée à l'école, toujours très moyenne en fait et j'avais des copines qui étaient toujours premières, lorsque la maîtresse posait des questions à la classe elles levaient toujours la main pour répondre, mais j'avais remarqué que la maîtresse donnait toujours la parole à ceux qui ne le faisait pas. J'ai donc décidé de lever la main à chacune de ses questions en y mettant beaucoup d'enthousiasme même si je n'avais aucune idée de la réponse.
    Ni vu ni connu, ça a fonctionné, j'ai passé tout le cours la main levée sans jamais être interrogée. J'étais sauvée XD

    RépondreSupprimer
  13. Un classique: mettre le thermomètre en contact avec l'ampoule de la lampe de chevet, pour rester à la maison et regarder des dessins animés toute la journée!

    RépondreSupprimer
  14. Hiii moi aussi je joue !
    Alors mon plus gros mensonge :
    Mon père, qui est aussi peintre, a dans son atelier plein de pots avec des pigments de différentes couleurs. Et quand j'étais petite, je voulais toujours l'imiter, et j'utilisais souvent son matériel, seulement, je n'avais pas le droit de prendre ses fameux pigments. Or, un jour, j'en ai pris... des pigments jaunes... Mon père, revenant du travail, gronde dans son atelier : clémentiiine, est-ce que tu n'aurais pas utilisé mes pigments jaunes, par hasard ??? non papa !!! J'ai toujours, toujours démenti les avoir utilisé, à tel point que c'en est devenu un private joke entre nous, et quand il parle de pigments jaunes... je ne vois pas du tout de quoi il parle... donc chuuuut je lui ai jamais avoué...

    RépondreSupprimer
  15. Haa... moi je me souviens d'un truc horrible que j'avais dit à mon petit frère de 3-4 ans que j'avais surpris avec un pot de crème pour le visage dans la main et une noisette de crème mal étallée sur la joue:
    "-Holala, mais c'est une grosse bêtise de prendre la crème de maman, j'èspère que n'en a pas mis sur le visage
    lui: non non
    moi: ha... tu m'as fait peur, non parce que le pot est périmé, si tu t'en étais mis ta peau aurait pourrie et ta joue serait tombée."
    Il a pleuré.

    Oui je pouvais être une vraie peste petite... mais j'ai changée... O:-)

    RépondreSupprimer
  16. Bravoooo ! Quel super duo :)
    Moi, mentir jamais !! Non je ne me souviens pas d'avoir dit un vilain gros mensonge :)

    RépondreSupprimer
  17. Mince je pensais avoir joué !
    Je ne me souviens pas de mes mensonges d'enfance... ils devaient être tellement réels ;)
    Alors si tu me l'autorises je joue pour mon chéri, qui ne recevait jamais ces bulletins de note à la maison... bizarre, on devait l'oublier ;)

    RépondreSupprimer
  18. Moi je disais à mes petits camarades de classe que j'avais un lion à la maison (en fait le (petit) chien du voisin)

    RépondreSupprimer
  19. Moi veux !!! :)))

    J'étais un ange^^, mais une fois (vers 8-9 ans) j'ai raconté à une copine qui n'était pas trop bien chez elle (parents en instance de divorce, maman en psychiatrie...) que j'étais au moins aussi malheureuse qu'elle parce que mon papa et ma maman me battaient. Quelle honte, après coup... Ca partait - du moins, je le pensais - d'une bonne intention, et on avait bien pleuré dans les bras l'une de l'autre en se consolant mutuellement, mais j'y repense toujours avec regrets - même s'il est vrai que je me suis prise des coup de pied au c.. de temps en temps.
    Voilà ! (mais à part ça, jamais menti jusqu'à mes 17 ans)

    Bisousss ma belle

    RépondreSupprimer
  20. J'étais trop timide pour mentir! je crois que je serais devenue rouge comme une tomate qu'on l'aurait vu de suite!
    En tout cas bravo!

    RépondreSupprimer
  21. moi je participe, mais je ne dirais rien sur mes mensonges d'enfants, sinon je serais obligée de tous vous tuer mouhahahaha!
    Je veux cet albooouuuummmeuh !!!!
    Bravo en tout cas!
    poutous!

    RépondreSupprimer
  22. Je racontais à qui voulait l'entendre que j'avais des frères et soeurs, une famille nombreuse. En fait, j'étais fille unique...
    Bravo pour ce nouvel album !

    RépondreSupprimer
  23. Mon plus gros mensonge d'enfant date de la grande section de maternelle. A cette époque, je n'aimais pas mon prénom, je voulais m'appeler Charlotte. Le jour de la rentrée, la maîtresse fait l'appel, et je lui dis que non je ne m'appelle pas Carole mais Charlotte. En plus j'avais appris à l'écrire, donc elle me croit pensant qu'une erreur s'est glissée dans sa liste...jusqu'à la réunion parents/profs quelques jours plus tard où elle raconte à mon papa que sa petite Charlotte blablabla.. et là évidemment mon père s'énerve après elle qui n'est pas capable de connaître le prénom de ses élèves, la pauvrette ! et moi j'ai reçu un bon avoinage en rentrant ! Plus jamais je n'ai menti, c'est mal ;-)
    merci pour le concours Ingrid !

    RépondreSupprimer
  24. "Maman j'ai vu un singe dans le jardin !!! Il est géant. Il est tout blanc ! Il est caché derrière les arbres. C'est lui qui a mangé tous les bonbons !!!" :)

    Bravo pour ce nouvel album. La couverture me plait trop trop trop ^^

    RépondreSupprimer
  25. Fred Paronuzzi :

    Je racontais à tout le monde que mon grand frère faisait du karaté et qu'il pouvait casser des briques avec ses poings... alors fallait mieux pas m'embêter, hein !

    RépondreSupprimer
  26. Quand j'étais petite je ne mentais jamais! J'étais toute timide... et je parlais très peu :)
    Cet album a l'air magnifique!!!

    RépondreSupprimer
  27. et bien moi, je trichais pour la correction des dictés. C'est nous qui devions corrigé nos dictés avec un crayon rouge. Et bien moi, je corrigeais avec un crayons bleu en y mettant un bouchon rouge....jusqu'à ce que mon voisin me dénonce!

    RépondreSupprimer
  28. Je ne vais pas faire très originale mais je ne mentais pas quand j'étais petite. J'étais bien trop sage pour ça :))
    Félicitations pour ce nouvel album en tous cas !! bisous.

    RépondreSupprimer
  29. Moi non plus je ne mentais jamais ! Et je ne suis pas en train de mentir ;)

    RépondreSupprimer
  30. Ho qu'il a l'air chouette, j'espère ne pas arriver trop tard !
    Pas de gros mensonges de mon côté ...timide, réservée ...et très naïve !!
    Et surtout, TOUTE ROUGE comme une tomate dès que je prenais la parole ...ce qui m'a valut le nom de "gyrophare" lors de mes études d'illustration à Liège (18-19 ans, quand même !!! pffffff...). Bref, pas du tout douée pour le mensonge !! Par contre, petite, j'avais une amie qui excellait dans le domaine, des mensonges gros comme des maisons, elle devait prendre ma part ; ))

    RépondreSupprimer
  31. j'ai loupé ce concours, tant pis, je raconte pour le plaisir mon gros mensonge de-quand-j'étais-petite :
    je racontais que mon père était le frère de Sheila.

    C'est con hein ?

    RépondreSupprimer